mercredi 11 mai 2016

Kazan - Perm

12 mai : Changement de décor ce matin. Temps gris et pluvieux sur Kazan. J'ai eu de la chance depuis une semaine ! Je déciderai demain matin si je repars d'ici .
Mes défis du jour : trouver un réparateur de vélo dans une ville d'un million d'habitants en ne sachant ni lire ni écrire. Heureusement que tous (où presque) ont un iPhone pour situer l'adresse et dès que je dis "fransous", ça facilite les choses ! Pari réussi en une heure. Avant, j'ai visiter le Kremlin entre deux averses et tôt le matin. Puis au centre info touristes j'ai fait une séance photos avec tout le personnel ... féminin !! L'après-midi, c'est une succession d'orage soudain. Pas de quoi réjouir un cycliste !
La suite, rejoindre Perm, ville ignorée même des russes pendant la guerre froide et qui s'appelait Molotov comme le cocktail !! Mais c'est encore à 750 km de Kazan (ici on dit Kazane !). J'essaierai malgré tout de donner de mes nouvelles. Pour l'instant, ça ne c'est pas trop mal passé ! Et merci pour vos petits messages !
13 mai : Lever 6h30, le ciel est clair, mais quand je mets le nez dehors, là, je sais que je me prépare à une dure journée. Vent fort et glacial. Pendant 10 km, j'essaye de sortir de la ville. Mais alors que je m'arrête à une station et que le patron m'explique la route à prendre, une des employée m'apporte deux cadeaux. Quelle belle façon de quitter Kazan ! Je suis très ému.
Mais après ça va être très compliqué. 60 km de vent de face où je dois arracher chaque mètre. Les km sont une éternité. Je ne dépasse pas les 13 km/h ! Romaric Communod, qui cours le marathon en 2h35 m'aurait dépassé !! À 14h30 - je m'arrête tôt car je pars tôt ! - exténué je trouve une petit chalet en bois pour refuge. Le seul inconvénient, c'est qu'il est près de la route et son bruit assourdissant. Mais je vais pouvoir récupérer.
14 mai : Le jour se lève vers 4h30. Vers 6h00, il fait toujours très froid ( 5°C ). Départ 6h30 et c'est le même scénario qu'hier. Vent de face glacial et fort. Bref l'enfer pour un cycliste comme moi !! Et très peu d'endroit où s'arrêter. J'avance à la vitesse d'une tortue ! Je rentre la tête dans les épaules et je mouline !! 14h00, km 93 (!), une petite "gastinitsa" (petite auberge au confort très sommaire !) me tends les bras. En négociant, la chambre passe de 16€ à 5€ ! Pour la suite, à choisir, la pluie ou le vent de face, je choisi la pluie !...mais la pluie est souvent accompagnée de vent ! Je devrais quitter la grande route demain soir et j'ignore ce que vont me réserver les cent kilomètres qui suivront.
15 mai: Voilà une journée que je ne suis pas près d'oublier ! Au bout de 45 km d'enfer, j'ai  jeté l'éponge ou plutôt arrêté l'énorme soufflerie que j'avais en face de moi. 8 km/h en descente (!). Je serais allé plus vite à pied ! Là, je tombe sur un immense parking à camions. 2 restaurants de chaque coté des voies. Je mange dans l'un, puis vers le second, une "gastinitsa". De 600 rb,, finalement on m'offre la chambre contre ...un autographe et une photo !! La Russie est pleine de surprises !! Il est seulement midi. Mais le vent de face est toujours aussi fort. Je n'aurais pas pu aller plus loin.
16 mai. Départ 6h00. Ciel toujours limpide. Déjà 3 jours que je lutte contre le vent. Mais là, je peux enfin rouler. Km 40, je quitte cette fameuse "autoroute" et j'ai subitement l'impression de me retrouver dans la campagne française. Ça fait du bien. Je revis. Km 110, une station service avec connexion d'où j'écris. À peine arrivé, qu'on m'offre thé et gâteau ! Rien a ajouté !! Photo avec tout le personnel et dédicace. À peine 1/2 heure plus tard, je repars. Pour arriver à l'entrée de Mojna. Et miracle juste une petite "gastninitsa" à 6€, avec douche. Bonne journée.
17 mai. J'ai changé de fuseau horaire (eh oui, j'avance !), - 2h d'avance sur vous - À l'heure de Kazan, je pars à 6h00; Et à 12h,( km 90 ) j'arrive à l'entrée de la ville d'IJEVSK et je rencontre Ilya, 16 ans à vélo et qui me propose de le suivre jusqu'au centre ville. Dans un KFC grâce à lui, (car il faut donner son n° de tél. pour obtenir la connexion), je me connecte rapidement. Puis il m'accompagne jusqu'à la sortie de la ville ! Pas le temps de souffler !!. Bien après la sortie, je trouve une petite gastinistsa un peu ... bancale (!). Je dois être le seul résident. Pour 6 €, j'ai le repas, la chambre et une petite bouteille de vodka "Kalachnikov" !!
18 mai : Parti à 6h30, je m'attendais à une journée difficile et je n'ai pas été déçu ! 30 km de route avec beaucoup de trous. Et ensuite j’enchaîne des pentes à 7%. Vaut mieux être en forme !!Km 110, on m'annonce une "gastinitsa" à 25 km. Dans la grande bourgade, je trouve l'hôtel en question, mais il est complet. J'arrive à comprendre que 5 km après, je trouverai un café-hôtel. Seul en pleine nature et en face d'un poste de contrôle de police, je suis ici aussi le seul résident.
19 mai : C'est reparti pour 100 km. J'ai la surprise de rencontrer un français qui rejoins la Mongolie à moto. Moi, j’enchaîne cette fois des pentes à 13% ! ça doit être ça les montagnes russes !! A 25 km de Perm, une grande "gastinitsa" avec de belles fresques mais quasiment vide ! Je préfère remettre à demain mon arrivée à Perm.